Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec ciseaux - histoire

Lieu des collectionneurs de "Ciseaux"

Publié le par Marie

Bonjour à vous qui passez par là,

Je suis Caédérophile, c'est ainsi que l'on nomme les collectionneurs de ciseaux.

Cette passion je la partage avec mon époux aussi "Crazy" que moi...

Ciseaux de Gantier 34cm/1kg... Ciseaux dit "Petit Monstre" 5,5cm

Ciseaux de Gantier 34cm/1kg... Ciseaux dit "Petit Monstre" 5,5cm

Sur ce blog, vous découvrirez des articles Singulier ! Utile pour bon nombre d'entre vous ! Dynamique ! Spécifique !

Inédit sur la toile !

Mais aussi les multiples usages, la grande diversité des formes quelquefois très singulières de cet outil si familier pour nous tous.

Ciseaux dit "à araser" Ils viennent de Turquie

Ciseaux dit "à araser" Ils viennent de Turquie

Je vous offre ici, le fruit de mes recherches.

Vous trouverez les articles "ciseaux" classés par catégories (ci-contre à droite) où vous pourrez naviguer au gré de vos envies. Un lien direct de tous les articles ciseaux ICI

Bonne visite, @ bientôt, Marie

Publié dans Ciseaux - Histoire

Partager cet article

Repost 0

Les Ciseaux "Portrait"

Publié le par Marie

Présentation et quelques caractéristiques de la paire de ciseaux, qui depuis le Xème siècle n'a pas changé !
Elle se décompose en cinq parties essentielles.
Tout d'abord, Les Anneaux : Permettent  la préhension de l'objet.
Dans le prolongement des anneaux et jusqu'à l'axe, Les branches : Elles doivent avoir une longueur proportionnée à celles des lames.
Au centre L'écusson : Partie d’où s’articulent les lames. Cette partie doit être assez large et parfaitement plane, afin de donner de la solidité à l’outil et d’empêcher les lames de vaciller ou de se dévier. Les lames (cf:"Envoilure" Chapitre ci-dessous)
Et pour terminer, La pointe : Réunion des deux lames à l'extrémité opposée des anneaux.
Représentation d'une paire de ciseaux

Représentation d'une paire de ciseaux

La partie de l'article qui suit est un peu technique, je l'avoue, mais vous verrez que cela est tout à fait nécessaire.
Si nous regardons de plus près cette paire de ciseaux, nous pouvons observer encore quelques parties très importantes : 
L’Envoilure : Chaque lame présente un peu de concavité, cette légère courbure de la lame, c'est ce que l’on appelle l’envoilure. Les ciseaux en les regardant quand ils sont fermés dans le sens de leur épaisseur, vous remarquerez que les deux planes "partie intérieure de la lame" ne se « plaquent » pas sur toute la longueur.
L'Entablure : Partie évidée qui sert à empêcher les deux branches de passer l'une sur l'autre en se fermant.
L'Appairage : Il s'agit d'un chiffre ou d’une marque frappé à l'aide d'un poinçon « sur chaque lame » C’est-à-dire qu’en début de fabrication, les deux lames sont ajustées pour « faire la paire » autrement dit pour aller ensemble.
 l'écusson, d'où s'articule les lames et l'entablure avec son n° d'appairage.

l'écusson, d'où s'articule les lames et l'entablure avec son n° d'appairage.

Toutes ces parties se retrouvent sur les ciseaux d'aujourd'hui, de bonne qualité, comme on les trouvaient déjà sur ceux du Moyen-âge.
 
Petit éclaircissement !
Pourquoi emploi t-on le pluriel quand on parle d'une paire ciseaux ?
La paire de ciseaux est composée de deux lames, croisée, tranchante et mobile, sur un axe ou pivot.
"Ciseau de tailleur de pierre ou de maçon" Ce qui n'est pas le cas du ciseau du maçon, de l'ébéniste ou du sculpteur, qui lui, n'a qu'un seul tranchant, mais cependant prend le pluriel, lorsqu'il y a en a plusieurs. Ci-contre ciseau de tailleur de pierre ou de maçon.
 
@ Bientôt, Marie
 

Publié dans Ciseaux - Histoire

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>